English
 日本語

Vos mots clés dans "denshinji.fr" :

Voir aussi :   Le Bouddhisme Zen Soto en Martinique     Le Bouddhisme Zen Soto en Guadeloupe

 

pour commander le livre
chez l'éditeur

Enseignements du maître zen Dôgen
Shôbôgenzô Zuimonki
Traduit du japonais et commenté par le maître-zen Kengan D. Robert

Extrait N° 2

 

PREMIER CAHIER - 02

I-02 Maître Dogen nous a expliqué :

Quelqu'un a dit: « Je suis malade, je ne suis bon à rien, je ne suis pas à la hauteur pour faire l'apprentissage de l'Éveil. Je veux donc, après avoir écouté l'essentiel de la doctrine, finir ma vie seul, retiré du monde, à cultiver mes qualités naturelles et à soigner ma maladie. »

Maître Dogen enseigna alors :

Les sages du passé n'avaient pas nécessairement les os en or ; comment ces anciens auraient-ils pu être tous des êtres exceptionnels ? Pensez qu'ils n'ont pas été nombreux depuis la mort du Bouddha Shakyamuni ! Pensez aussi que même de son temps, tous ses disciples n'étaient pas des génies. Il y en avait de bons et il y en avait aussi de mauvais. Dans la communauté des moines il y en avait qui commettaient de mauvais actes étranges, il y en avait qui étaient très vulgaires. Toutefois, aucun d'eux ne s'est abaissé à ne pas donner libre cours à son aspiration à l'Éveil. Aucun n'a prétexté, non plus, qu'il n'était bon à rien pour s'abstenir de faire l'apprentissage de l'Éveil.

Si vous ne faites pas l'apprentissage de l'Éveil et ne le pratiquez au cours de cette vie-ci, dans quelle vie ultérieure pensez-vous que vous serez capable ou en bonne santé pour le faire? Exercez-vous seulement à éveiller votre esprit sans vous préoccuper de votre corps et de votre vie. Voilà ce qui est le plus important dans l'apprentissage de l'Éveil.

>>>Haut de la page >>>

 

Références

 

Denshinji
45, boulevard Daniel Dupuis
41000 BLOIS - France
Tel. +33 2 54 56 18 56