English
 日本語

Vos mots clés dans "denshinji.fr" :

Voir aussi :   Le Bouddhisme Zen Soto en Martinique   

 

pour commander le livre
chez l'éditeur

Enseignements du maître zen Dôgen
Shôbôgenzô Zuimonki
Traduit du japonais et commenté par le maître-zen Kengan D. Robert

Extrait N° 2

 

PREMIER CAHIER - 02

I-02 Maître Dogen nous a expliqué :

Quelqu'un a dit: « Je suis malade, je ne suis bon à rien, je ne suis pas à la hauteur pour faire l'apprentissage de l'Éveil. Je veux donc, après avoir écouté l'essentiel de la doctrine, finir ma vie seul, retiré du monde, à cultiver mes qualités naturelles et à soigner ma maladie. »

Maître Dogen enseigna alors :

Les sages du passé n'avaient pas nécessairement les os en or ; comment ces anciens auraient-ils pu être tous des êtres exceptionnels ? Pensez qu'ils n'ont pas été nombreux depuis la mort du Bouddha Shakyamuni ! Pensez aussi que même de son temps, tous ses disciples n'étaient pas des génies. Il y en avait de bons et il y en avait aussi de mauvais. Dans la communauté des moines il y en avait qui commettaient de mauvais actes étranges, il y en avait qui étaient très vulgaires. Toutefois, aucun d'eux ne s'est abaissé à ne pas donner libre cours à son aspiration à l'Éveil. Aucun n'a prétexté, non plus, qu'il n'était bon à rien pour s'abstenir de faire l'apprentissage de l'Éveil.

Si vous ne faites pas l'apprentissage de l'Éveil et ne le pratiquez au cours de cette vie-ci, dans quelle vie ultérieure pensez-vous que vous serez capable ou en bonne santé pour le faire? Exercez-vous seulement à éveiller votre esprit sans vous préoccuper de votre corps et de votre vie. Voilà ce qui est le plus important dans l'apprentissage de l'Éveil.

>>>Haut de la page >>>

 

Références

 

Denshinji
45, boulevard Daniel Dupuis
41000 BLOIS - France
Tel. +33 2 54 56 18 56